2019
Création lumière pour Svarupaya. Résidence au Théâtre La Belle Étoile, Cie Jolie Môme. Première au Patronage Laïque Jules Valles, Paris.

2018
Résidence de cinq mois à Mayotte sur les danses traditionnelles dont le Debaa (chants et danses soufi de femmes).

2017 – 2014
Spectacles et échanges dansés en partenariat avec des associations.

2017
Entre ici et là : création pour deux danseuses avec un musicien.
Henka : créations de danseurs amateurs et professionnels suivit d’un échange dansé avec le public.

2016
Court métrage : Un corps qui cause. Réalisation: Barbara Spitzer, écriture et collaboration Jyotsna Liyanaratne, Production: Association Gombault Darnaud et Barbara Spitzer.

2015
Spirales : solo créé avec un musicien.

2010
Création de Souffle de Danse.

Fondatrice et directrice artistique de Souffle de Danse, Jyotsna Liyanaratne se consacre entièrement à son métier de danseuse – chorégraphe, après s’être investie neuf ans en tant qu’éducatrice spécialisée en milieu psychiatrique et auprès de jeunes sourds.

Après un parcours de danse classique, moderne-jazz et contemporain débuté à l’âge de cinq ans, Jyotsna Liyanaratne élargit sa pratique. En 2007, elle découvre et rencontre le courant des « danses sacrées en cercle », danses traditionnelles et contemporaines issues de différentes cultures. Elle y approfondit son apprentissage des danses rituelles de femmes des Balkans auprès de Laura Shannon. Ce patrimoine la pousse à la rencontre des danses tsiganes, avec Simona Jovic ; du flamenco, avec José Maya ; de la danse Soufi, avec Rana Gorgani ; de danses traditionnelles de peuples autochtones du Brésil, de Taïwan ; du Debaa, avec les femmes de Madarassati Toyaria de M’tsangadoua à Mayotte.

Avec Souffle de Danse, Jyotsna Liyanaratne donne des stages de danse et développe des projets de rencontres et de créations artistiques en partenariat avec différents artistes et associations.

Chaque création est jouée et travaillée avec des musiciens. Le rapport entre musiciens et danseurs dans l’instant scénique, étant pour Jyotsna Liyanaratne, un élément de dialogue fondamental.

Dans un temps où la mondialisation et les différences bouleversent les repères établis, le regard de Jyotsna Liyanaratne plonge dans l’intime, la profondeur de l’être pour interroger et donner du sens. Elle crée des espaces où l’art rassemble, met en valeur la qualité de la diversité des liens humains et l’expression de chacun.

Influencée par son propre métissage (français – sri lankais), elle est sensible au sens des mots, à ce qu’ils véhiculent et par extension, à l’expression de l’être dans son identité plurielle. Cette sensibilité est au cœur de son regard de chorégraphe et de ses questions en tant qu’interprète.

Aujourd’hui, elle poursuit ses recherches et sa formation avec des artistes traditionnels et contemporains de divers pays. Un même désir de transmission anime son enseignement et ses créations : faire vivre la force créatrice des rituels et entrer au cœur de leur sagesse pour nourrir le présent.

 

‘Tout danseur sera que ça n’est pas là… là… ou là… mais dans la manière de passer de là à là et de là à là et ça, ça n’a pas de nom.’
F.Schirren.